• Marie

Guide de gestion des risques en entreprise

Dernière mise à jour : 22 nov. 2021

Toutes les entreprises, aussi pérennes soient-elles, sont exposées à des faits pouvant entraver leurs réussites. Les entreprises qui effectuent une identification optimale des risques seront mieux armées et auront une meilleure façon de gérer ces risques.


Ce guide montre la bonne façon de reconnaître les risques auxquels une entreprise pourrait être confrontée. Il développe également la manière de mettre en place une politique ainsi qu’un programme optimal de gestion des risques qui peut hausser la possibilité de réussite de votre entreprise et de baisser les probabilités d’échec.


- Procédés de gestion de risques

- Classification des risques que vous pouvez rencontrer

- Risques dans la stratégie et ceux relatifs à la conformité

- Risques dans les finances et dans les opérations

- Comment faire une évaluation des risques

- Prendre des précautions pour assurer la continuité des affaires

- De quelle manière doit-on gérer les risques ?

- L’assurance idéale pour une protection optimale contre les pertes





Procédés de gestion de risques :


La gestion de ces risques doit avoir une place prépondérante dans la politique stratégique de toute société. Cela permet à votre entreprise :


- D’identifier par le biais de différentes méthodes les risques entourant vos activités,

- D’évaluer correctement les probabilités d'erreurs et d'événements négatifs,

- De comprendre la manière de répondre à ces évènements,

- De mettre en œuvre un système pour affronter leurs conséquences,

- De surveiller si votre approche et votre contrôle concernant la gestion des risques a été efficace.


Par conséquent, ce processus :


- Va améliorer la prise de décision, la mise en place des plans et le choix des priorités,

- Vous aidera à mieux gérer et répartir le capital et les ressources,

- Va vous permettre de prévenir tous les évènements néfastes.


La gestion des risques va prendre plus d’ampleur si votre société décide d’explorer d’autres domaines, comme la vente d’un nouveau produit ou l’incursion dans des nouveaux marchés. Le fait que la concurrence vous suive dans ces nouveaux marchés, ou avancées technologiques causant une redondance de votre produit, constitue deux risques que vous pouvez prendre en considération, le cas échéant.


Typologie des risques que votre entreprise pourrait rencontrer


Il y a plusieurs types de risques à prendre en considération, parmi lesquels figurent :

- Les risques stratégiques, comme l’arrivée d’un concurrent sur un marché

- Les risques relatifs à la conformité, comme l’entrée en vigueur d’une nouvelle disposition légale en matière de santé ou de sécurité

- Les risques financiers, comme les incidents de paiements de la part des clients ou la hausse des frais d’intérêts issus d’un prêt commercial

- Les risques opérationnels, comme, le vol ou la panne d’un matériel important


Ces catégories peuvent se moduler et certaines parties de votre société pourraient être victime de plusieurs de ces situations. Les risques inhérents à la protection des données, pourraient par exemple être considérés dans le choix des opérations de votre entreprise ainsi que dans la conformité de votre société.



On peut aussi trouver :

- Les risques liés à l’environnement comprenant les catastrophes naturelles,

- La gestion des risques qui concerne les ressources humaines, comme la conservation d’un nombre optimal d’employés et de remplaçants, la sécurité des salariés et la mise à jour de leurs compétences,

- Les risques concernant la conjoncture économique et politique dans tous les marchés extérieurs vers lesquels vous effectuez des exportations de biens,

- Les risques concernant la sécurité et la santé.


Risques concernant la stratégie


Les risques stratégiques sont ceux que l’on peut associer à l’exploitation se trouvant dans une industrie particulière.


Ainsi, ces risques sont composés :

- Des activités d’acquisition ou de fusion

- Des changements de la clientèle ou de la demande

- Des nouveautés dans l’industrie

- De nouvelles recherches et des innovations dans le développement


Ainsi, par exemple, vous pourriez considérer les risques stratégiques des probabilités qu’une société basée aux Etats-Unis achète une entreprise concurrente située au Canada. Cela permettrait à l’entreprise américaine d’avoir une nouvelle filiale au Canada.


Vous pourriez ainsi vouloir prendre en compte :

- S’il y a une société tierce qui dispose d’une trésorerie suffisante ou d’une belle cote en bourse pour réaliser cette opération

- S’il y a un concurrent au Canada qui pourrait faire l’objet d’une acquisition en raison par exemple d’une crise de trésorerie

- Si une société américaine baisserait ses prix ou réaliserait davantage d'investissements dans la recherche et le développement.



Risques concernant la conformité


Les risques relatifs à la conformité sont ceux que vous pouvez associer à la nécessité de respecter les lois et toutes autres règlementations. Ils sont aussi pris en compte dans la nécessité d’agir d’une certaine façon à laquelle les investisseurs s’attendent. Il s’agit par exemple de garantir la gouvernance de l’entreprise.


Vous pourriez aussi prendre en compte le fait que le cadre légal en matière de travail, de sécurité ou de santé pourrait faire augmenter les dépenses ou vous forcer à modifier vos méthodes de travail.


Considérez également certains risques législatifs pour votre société. Vous devez vous interroger si les services et produits que vous voulez vendre peuvent faire l’objet de vente selon les lois en vigueur ou selon la fiscalité (cas du tabac et de l’amiante). Ainsi, par exemple, des questions concernant la hausse de l’obésité pourrait engendrer des règlementations plus strictes dans le cadre de l’étiquetage alimentaire, ce qui pourrait avoir comme conséquence d’augmenter les dépenses ou de réduire l’attractivité de certains types de produits.








Risques liés à la finance et aux opérations


Les risques financiers sont associés aux risques pouvant toucher la structure financière de votre société, les différentes transactions effectuées par votre entreprise et le système financier que vous avez choisi de mettre en place.


Une identification optimale des risques financiers nécessite un examen minutieux des transactions financières quotidiennes et, plus particulièrement, de la trésorerie. Si votre entreprise est en dépendance vis-à-vis un client unique et que ce dernier ne dispose pas des moyens pour vous payer, cela pourrait avoir des conséquences néfastes pour la survie de votre entreprise.


Vous pourrez donc examiner :

- La manière avec laquelle vous allez accorder un crédit à un client

- Vos débiteurs

- Les mesures à mettre en œuvre pour assurer un meilleur recouvrement


Le risque financier doit prendre en considération les facteurs extérieurs comme le taux de change et le taux d’intérêt. La variation des taux auront une conséquence sur le remboursement de vos créances et la compétitivité de vos services et produits par rapport à ceux venant de l’étranger.


Risques liés aux opérations


Les risques opérationnels sont ceux qui sont liés aux procédures administratives et opérationnelles de votre entreprise. Sont ainsi compris :

- L’embauche des salariés

- Les contrôles des comptes

- Les systèmes de TI

- Le diverses règlementations

- La chaîne d’approvisionnement

- Le conseil d’administration et sa composition


Vous devez analyser ces opérations un par un et établir une priorité des risques. Vous devez par la suite prévoir des solutions en cas de survenance de l’une d’entre elles. Ainsi, par exemple, si vous êtes en situation de dépendance vis-à-vis un fournisseur pour une matière première importante, vous devez considérer ce qui pourrait arriver si ce fournisseur se retirait du marché et chercher d’autres fournisseurs pour réduire ce risque.


Les risques concernant les TI et la protection des données prennent de plus en plus d’ampleur dans le monde des affaires. Un système de TI sécurisé utilisant les méthodes de chiffrement protègera vos données commerciales et celles relatives aux clients.


Comment évaluer les risques ?


L’évaluation des risques vous permettra de mieux déterminer la nature de ceux-ci et de décider de les accepter ou de faire de votre mieux pour les minimiser. Pour évaluer les risques, il faut les classer une fois qu'ils ont été identifiés. Cela peut être réalisé, en considérant les conséquences et la possibilité de chaque risque.


Il y a des outils que vous pouvez employer pour vous aider dans l’évaluation des risques. Vous pouvez effectuer un traçage sur une carte des risques, le sens et la possibilité de réalisation d’un risque. Chacun des risques est évalué sur une échelle de 1 à 10. Si un risque a une notation de 10, cela veut dire qu’il a une importance particulière pour l’entreprise. La note de 1 est la moins importante. La carte vous permettra d’avoir un visuel sur les risques qui sont en relation entre eux, d’apprécier leur étendue et de faire une planification des types de contrôles qui devront être mis en œuvre pour l’atténuer.


La priorisation des risques, peu importe la manière dont vous la réalisez, vous permettra de concentrer l’argent et le temps vers les risques revêtant une importance particulière. Vous pouvez instaurer des systèmes et des contrôles pour affronter les conséquences néfastes d’un évènement. Cela pourrait avoir comme incidence la définition d’un processus de décision ainsi que des procédures qui permettront de recourir aux échelons supérieurs à suivre en cas de survenance d’un évènement.


Employer des mesures préventives pour assurer la continuité des affaires


La gestion des risques implique l’instauration d’un processus, d’outils et de méthodes pour traiter les conséquences néfastes de certains évènements que vous avez réussi à identifier comme pouvant représenter des menaces non négligeables pour votre entreprise. Cela pourrait être aussi facile que d’offrir une garantie de sauvegarde informatique très efficace et des procédures soutenant les TI pour agir contre les pannes de systèmes.


Les programmes qui traitent des menaces sont appelés les plans de continuité des opérations. Ils vont vous guider dans ce que vous devez faire en cas d'évènement néfaste, comme par exemple un incendie qui ravage votre bureau. Vous ne pouvez prévoir et éviter tous les risques, mais ces plans de continuité des opérations peuvent réduire la perturbation subie par votre entreprise.


Les évaluations des risques vont changer avec l’accroissement de votre entreprise ou à cause des changements externes ou internes. Cela veut dire que le processus instauré pour la gestion des risques doit être mis à jour de façon régulière. De telles mises à jour permettront d’identifier les améliorations à ajouter aux processus et pourront aussi montrer l’inutilité d’un ancien processus.




Comment faire pour gérer les risques ?


Il y a plusieurs manières de gérer les risques. Parmi elles, figurent ces 4 façons de traiter ou de gérer un risque identifié. Vous pouvez ainsi :

- Choisir de l’accepter

- Choisir de le transférer

- Opter pour la diminution

- Choisir l’élimination


Ainsi, par exemple, votre décision pourrait être d’accepter un risque, car le prix lié à l’élimination totale s'avérerait trop onéreux.


Vous pourriez aussi décider de transférer le risque, ce qui est généralement fait par le biais de l’assurance ou de diminuer le risque en instaurant de nouvelles règles de sécurité.


Enfin, vous pouvez aussi changer la manière que vous utilisez pour fabriquer le produit afin d’éliminer le risque.




La gestion des risques n’est pas un procédé isolé. La surveillance et les mises à jour régulières sont importantes pour réussir votre approche dans le domaine de la gestion des risques. Une surveillance va garantir que les risques ont bel et bien été définis et analysés d’une manière convenable et que des contrôles adéquats ont été mis en œuvre.


Tout cela peut faire l’objet d’une formalisation dans une politique de gestion des risques. Cette dernière sera encore dotée d’une meilleure efficacité si vous assignez des employés pour gérer ces risques.


Opter pour l’assurance adéquate pour vous prémunir des pertes


L’assurance ne va pas réduire les risques de votre société, mais vous pouvez l’employer comme un appareil financier qui va vous protéger contre les pertes liées à certains risques. Cela veut dire qu’en cas de perte, vous allez bénéficier d’une indemnisation. Cela peut être utile pour la continuation de vos activités.





La SADC Achigan-Montcalm : qui sommes-nous ?



La Société d'aide au développement de la collectivité Achigan-Montcalm (SADC Achigan-Montcalm) est un organisme à but non lucratif, administré par un conseil d'administration composé de 7 citoyens bénévoles. Soutenue financièrement en partie par Développement économique Canada (DÉC), elle fait partie d'un réseau comprenant plus d'une soixantaine de SADC et CAE (Centre d'aide aux entreprises) au Québec. Dans Lanaudière, on retrouve trois SADC. C'est avec la même vision de développement que nous travaillons en étroite collaboration pour instaurer des initiatives régionales.


Afin de vous aider à gérer de façon efficace votre entreprise et vous permettre d'exploiter son plein potentiel, la SADC vous offre :


- une panoplie de services-conseils en gestion,


- des solutions de financement d'entreprises


- et un soutien aux projets collectifs.




Nous les avons accompagnés


Parmi les entrepreneurs que nous avons accompagnés figurent les compagnies suivantes : ExploreNaDoom, Aubaines des Laurentides, Dollar ou deux de Ste-Julienne, Solnor Environnement, Lait de poule inc., Fleuriste Fleurs d'époque, la Brasserie L'Apothicaire de St-Jacques ainsi que l'entreprise d'insertion Buffet accès emploi.

97 vues0 commentaire